informatique?

Un centre national d'échanges de données bientôt opérationnel
Bessalah pronne la protection des internautes
7 Novembre 2009 - LE MIDI LIBRE

Internet, qui capte de plus en plus l'intérêt des Algériens, notamment celui de la franges juvénile, donne apparemment quelques soucis aux pouvoirs publics. Pour preuve, ces derniers, à travers le projet de création d'un centre national d'échanges des données Internet, comptent avoir la haute main sur ce moyen de communication qui connaît un fulgurant succès.

Le ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) a révélé avant-hier que ce centre sera opérationnel au début de l'année prochaine. Hamid Bessalah, qui s'exprimait du haut de la tribune de l'Assemblée populaire national (APN) lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales , a précisé que ce centre national sera «une sorte de portail électronique par où transitent toutes les connexions Internet». Répondant à une question du député Tahar Abdi du MSP, qui l'interpellait sur les moyens que compte mettre en œuvre son département ministériel en vue de protéger les jeunes surtout en ce qui concerne les sites classés X, le ministre a, après avoir rappelé la mise en place de nombreux textes législatifs, reconnu. «La dangerosité du contenu de ces sites sur nos valeurs en rappelant que la lutte contre la cybercriminalité constitue une priorité pour le gouvernement». Hamid Bessalah a aussi souligné que la mission principale du centre consistera en l'aide qu'il apportera pour faciliter  «une utilisation optimale du réseau Internet car toutes les informations de et vers l'Algérie via Internet transiteront par ce portail ». L'orateur a aussi annoncé que le centre sera financé par un fonds d'appropriation des usages et du développement des TIC. Il a rappelé que le rôle des parents, qui « doivent impérativement être vigilants », reste cruciale pour protéger leurs enfants de ces sites. A ce titre il dira qu'un logiciel de centrôle à destination des parents a été mis en place pour surveiller le portail intégré actuellement dans les "Modem" qu'Algérie Télécom fournit aux abonnés à Internet. Le gouvernement semble apparemment conscient de la nuisance de ces sites et c'est pourquoi il a confié à une commission interministérielle le soin de mettre en place une charte auquel doivent se conformer les cybercafés. «Il faut que les cybercafés, qu'il soient publics ou privés, aient une charte qui encadre leurs activités et qui explicite les droits des jeunes à s'informer », dira encore le ministre des TIC. L'élaboration de cette charte a été confiée à une commission interministérielle, mise en place au mois d'avril dernier et qui comprend des représentants des ministères de l'Intérieur et des Collectivités locales, des TIC, de l'Education nationale ainsi que du ministère délégué chargé de la Famille et de la Condition féminine. Par ailleurs le ministre a, dans une déclaration faite en marge de cette séance plénière, fait montre de son optimisme quant à l'issue du conflit opposant Algerie Telecom (AT) à l'Epead même s'il a considéré que « ce conflit commercial ne relève pas des prérogatives de son ministère » . « Je ne peux avancer de date mais les négociations entre les deux entreprises peuvent peut-être aboutir dans deux ou trois semaines" a-t-il précisé.

Bad RAM plus commun que vous ne le pensez

Jeu. oct. 8, 2009 - yahoo.fr

 

Why'd bloquer votre ordinateur sur vous? Il est facile de blâmer Microsoft ou un pilote de périphérique Bum (je sais, je le fais tout le temps, moi-même), mais n'importe quel nombre de questions mai vraiment être en faute lorsque l'écran bleu de la mort vient a-Callin '.

Cette semaine, Google, les données glanées dans la courtoisie des milliers d'ordinateurs, il fonctionne et sur laquelle il garde un œil religieux, offre un aperçu relativement méconnus et mal compris problème que tous les ordinateurs mai éventuellement rencontrer: Bad RAM.

L'essentiel, c'est que les erreurs de mémoire RAM »ne sont pas des événements rares», selon les universitaires et chercheurs Google examine le problème et que les taux d'erreur sont «beaucoup plus élevé que précédemment rapporté» en regardant unités de mémoire.

Afin de simplifier l'information présentée dans l'étude: Environ un sur trois serveurs sur le réseau Google a connu une panne de RAM au cours d'une année de fonctionnement. Les serveurs de Google (avec la plupart des serveurs) d'utiliser un type spécial de RAM qui permet que des erreurs sans être récupérés auprès d'une collision. De bureau classique et de la RAM ordinateur portable ne possède pas cette fonction, donc un bug dans la puce de mémoire vive signifie généralement un crash. Les bonnes nouvelles sont que sur PC Problèmes de mémoire vive ne sont pas souvent que les mauvais puisque RAM PC est souvent utilisé pour «parc» des données pour des périodes plus longues que vous ne le pensez. Dans les serveurs, RAM est utilisée beaucoup plus fréquemment, si un secteur défectueux peut créer un problème beaucoup plus important. Les mauvaises nouvelles sont que diagnostiquer un problème de RAM n'est pas exactement simple. Des outils comme Memtest86 peuvent aider, mais peu d'utilisateurs ont même jamais entendu parler de ces programmes, encore moins de les exécuter régulièrement pour diagnostiquer les situations d'accident. En fin de compte il n'y a pas beaucoup que vous pouvez faire tout cela. Mais si vous rencontrez beaucoup de problèmes et de trouver que tu fais pas la même chose chaque fois que l'ordinateur se bloque, donner Memtest86 un essai - vous ne savez jamais ce que ça va se présenter. Peut-être vos problèmes informatiques ne sont pas de votre faute à tous ... sauf si vous êtes winter-né ou quelque chose.

Ordinateur : à consommer avec modération

 Les ados sont de grands passionnés d'informatique. Mais cette activité peut-elle avoir des effets néfastes sur leur santé ? Douleurs dorsales et gêne oculaire Attention au mal de dos Ecran et souris font désormais partie de l'univers de nos enfants, avec la bénédiction des parents, pour qui ordinateur rime avec réussite scolaire. Quelques mesures, souvent de simple bon sens, permettent de limiter les effets néfastes des nombreuses heures passées devant l'ordinateur. Les ados s'installent en effet face à leur "ordi" comme devant n'importe quelle table : ils gigotent, se penchent en avant, se tortillent... Des positions qui favorisent les douleurs dans le dos et les épaules. Nos conseils Le siège doit être ajusté de manière à ce que le haut de l'écran soit à la hauteur des yeux. Et comporter un dossier sur lequel l'ado peut reposer son dos. Pour éviter aux plus petits d'avoir les jambes ballantes, prévoyez un repose-pieds. A défaut, une pile d'annuaires fera l'affaire. Pour soutenir le bas du dos, pensez au chandail roulé autour de la taille. Votre fils ou votre fille doit, enfin, se dégourdir les jambes régulièrement. Des risques pour la vision ? Picotements, vision floue, éblouissements, maux de tête... Le travail sur ordinateur a-t-il réellement des effets néfastes sur la vision ? Il faut savoir que, quand on fixe un écran, on cligne environ cinq fois moins des yeux et on a tendance à les garder écarquillés, donc à exposer davantage nos globes oculaires à l'air. D'où cette sensation de gêne et l'impression d'avoir les yeux secs. Rien de grave, cependant. Il est établi que le travail sur écran ne provoque pas de pathologies oculaires, mais qu'il révèle parfois celles passées inaperçues. En est-il de même pour les enfants et les adolescents ? Aucune étude ne permet de l'affirmer. Il est en tout cas recommandé de renforcer la surveillance de la vue chez les jeunes, compte tenu de la généralisation des activités sur écran, à l'école mais surtout à la maison. Nos conseils L'enfant doit faire des pauses, et donc lever les yeux de l'écran régulièrement. S'il éprouve une sensation de sécheresse dans les yeux, il est possible de les hydrater avec des larmes artificielles (un collyre humidificateur de la cornée) ou tout simplement du sérum physiologique. Ces deux types de produits sont vendus dans les pharmacies. Top santé

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site