La plupart des observateurs considèrent les Égyptiens comme l'un des grands favoris pour la qualification à Afrique du Sud 2010, notamment parce qu'ils ont triomphé lors des deux précédentes Coupes d'Afrique des Nations de la CAF. Un sentiment renforcé par le fait que Hassan Shehata, l'un des techniciens les plus respectés du pays, qui a su mener ses joueurs à la victoire en 2006 et 2008, a accepté de rester à la tête de l'équipe.

Favoris de leur groupe, les Nord-Africains ont pourtant entamé leur campagne de la pire des manières. Après avoir arraché le nul à domicile face à une surprenante Zambie en match d'ouverture, l'Égypte s'est inclinée 3:1 en Algérie, laissant les Fennecs seuls en tête du groupe avec trois points d'avance.

Ce week-end, les joueurs de Shehata se déplacent à Chililabombwe pour un match décisif contre la Zambie. Un résultat plus mauvais que celui de l'Algérie, qui rencontre le Rwanda, mettrait définitivement un terme à leurs espoirs de qualification. La tâche sera d'autant plus ardue que leurs adversaires zambiens se montrent très entreprenants en attaque, en particulier devant leur public.  

Notre mission est presque impossible, mais nous avons l'habitude de ce genre de situations
Mohamed Aboutrika, à propos des chances de qualification de l'Egypte

L'assassin souriant
Ces dernières années, chaque fois que la sélection égyptienne s'est retrouvée en difficulté, elle a su s'appuyer sur son milieu offensif Mohamed Aboutrika. Grand acteur de la victoire en CAN 2006, il est également l'auteur du but victorieux en finale de cette même CAN, deux ans plus tard. Pourtant, l'homme que l'on surnomme "l'Assassin Souriant" se montre réservé quant aux chances égyptiennes de partir en Afrique du Sud l'année prochaine.

"Notre mission est presque impossible, mais nous avons l'habitude de ce genre de situations. On sait que ça va être dur de gagner à l'extérieur, contre une équipe de Zambie tournée vers l'attaque. Mais on va faire de notre mieux pour l'emporter et conserver l'espoir de se qualifier. La Zambie est une très bonne équipe, même s'ils n'ont pas eu de chance dans le groupe, surtout lors de leurs deux matches contre l'Algérie."

Aboutrika est devenu une icône dans son club d'Al Ahly après avoir marqué le but de la victoire dans le temps additionnel contre le CS Sfaxien en finale de la Ligue des champions de la CAF, en 2006. Il refuse pourtant d'évoquer davantage l'éventuelle qualification des Pharaons dans ce Groupe C : "Je ne veux pas en dire plus sur nos chances. C'est clair que maintenant, le favori, c'est l'Algérie. Mais tant qu'il y a de l'espoir, on se battra jusqu'au bout."  

Ce serait un vrai coup dur. Pour les joueurs de ma génération, c'est notre dernière chance de participer à un tel évènement
Mohamed Aboutrika, à propos d'une éventuelle non-qualification pour Afrique du Sud 2010

La dernière chance d'une génération
Si l'Égypte sera privée de plusieurs de ses joueurs clefs face à la Zambie, notamment Mido, Mohamed Zidan, Emad Moteab, Mahmoud Fathallah et Al-Sayed Hamdy, la star d'Al Ahly assure que son équipe ne manquera pas de motivation. "Bien sûr, j'aimerais que ces joueurs soient à nos côtés. Leur expérience est précieuse dans ce genre de circonstances. Cela dit, on est tous conscients du défi qui nous attend. Manquer la Coupe du Monde serait un vrai coup dur pour nous, d'abord parce qu'on est champions d'Afrique, mais aussi parce que pour beaucoup de joueurs de ma génération, c'est probablement notre dernière chance de participer à un tel évènement."

Leurs adversaires du jour, les Zambiens, sont encore mathématiquement dans la course et vont tout faire pour empocher les trois points qui leur permettraient de garder espoir. Leader du groupe, l'Algérie tentera quant à elle de marquer les esprits sur son terrain contre une équipe du Rwanda déjà éliminée, ce qui lui permettrait de décrocher sa qualification dès ce week-end en cas de faux pas égyptien. Si les Fennecs et les Pharaons venaient à obtenir le même résultat, tout devrait se jouer lors du match final entre les deux équipes, mercredi prochain au Caire.